Vous êtes sur : Accueil › Une deuxième salle de sports

Une deuxième salle de sports

Publié le 01/06/2016 à 07h00, dans St-Palais/Donapaleu | par Philippe Etchegoyen
Projet d'une 2ème salle de sports en Amikuze : handball, basket et Pelote sont demandeurs, vu que la salle Aïretik est archi-saturée.
Une deuxième salle de sportsLa Salle Aïretik, archi-saturée, ne suffit plus aux sections sportives de l'USSP © Philippe Etchegoyen

Alors que s'achève la saison des sports en salle, le président de l'USSP handball, Arnaud Simon, les co-présidents du basket, Maïtena Etchepareborde et Hervé Essain, et ceux de la pelote, Jean Goux et Didier Erguy se sont associés pour lancer dès à présent une réflexion sur le besoin d'une 2ème salle de sports en Amikuze. Avec 190 joueurs et 15 équipes pour le hand, 160 et 12 équipes pour le basket, plus 70 joueurs et 16 équipes pour le chistera/mur à gauche, il est évident que la salle Aïretik de Saint-Palais est archi-saturée par les besoins de ces 3 sections de l'USSP, et ce surtout au niveau de la programmation des rencontres de championnat du week-end. Heureusement, le basket délocalise bon nombre de matchs à la salle polyvalente d'Aïcirits (avec dérogation), et les pelotaris émigrent souvent pour les séniors, vers le fronton couvert d'Ilharre. Côté mairie, l'adjoint aux Sports, Michel Diharce nous précise : "La Ville de Saint-Palais, qui a la compétence des infrastructures couvertes, n'a pas aujourd'hui les moyens financiers de créer une 2ème salle, et si le projet doit se faire, ce sera par le biais de la communauté de communes, mais en sachant que sa compétence serait en sursis, dès 2017, si le projet du nouvel EPCI était entériné. Se poserait alors le choix du porteur et du financeur de ce projet.
Des 3 utilisateurs, la pelote semble le moins touché, du fait que leur créneau du samedi de 17h à 20h30, est intéressant, et que les joueurs peuvent utiliser les frontons d'Ilharre, voire d’Iholdy, qui sont homologués, alors que le basket est contraint le samedi de programmer des matchs à 12h, et jusqu'à 17h, et ne peut pas programmer de matchs de jeunes le dimanche. Dans le cas où ce projet aboutirait, Saint-Palais, avec 2 salles de sports pour une commune de 2000 habitants, serait un cas unique dans tout le département. Néanmoins, le projet dont le coût est estimé à près de 2 millions d'euros, vient d'être évoqué lors de la dernière réunion communautaire, comme précisé par le président, Eric Narbaïts. "Ce projet pourrait voir le jour dans un futur proche, et ce dans le cadre d'un futur SIVOM, qui serait instauré, au cas où le système de l'EPCI était adopté, mais nous pourrons nous positionner mieux sur le sujet, d'ici 5 mois." Il y a donc de l'espoir !

REAGIR »

Identifiez-vous

Enregistrez-vous

^ Haut de page