Vous êtes sur : Accueil › Un volet culturel exceptionnel pour le projet

Un volet culturel exceptionnel pour le projet

Publié le 10/03/2016 à 07h00, dans Patrimoine | par Alexandre de La Cerda
Un volet culturel exceptionnel pour le projetLa réfection de l’aile-sud ne suffira pas à loger les chambres. © DR

Christophe Luraschi a habité au château d’Ilbarritz dans sa jeunesse, pendant une douzaine d’années. Il y a fait ses premières armes dans l’hôtellerie de caractère avant d’obliquer vers l’industrie du luxe où il occupe d’importantes fonctions dans un grand groupe français. Il a publié plusieurs ouvrages sur Ilbarritz, dont l’extraordinaire biographie consacrée à son constructeur « Albert de L’Espée, génie, démesure ».

Nous lui avons demandé son opinion sur l’acquisition du château par Bruno Ledoux.

« Je suis très heureux que quelqu’un l’ait racheté pour envisager d’en faire quelque chose, mais il convient que le projet soit en harmonie avec celui, exceptionnel, du constructeur originel, le baron de L’Espée. Or, malgré les critères de rentabilité, il sera très dif cile de dépasser la vingtaine de chambres ou la dizaine de suites car, mon souci est que les éléments classés ne soient pas touchés, les toitures, façades, grand escalier, le premier étage avec l’ancienne salle des orgues, y compris les éléments souterrains, salles, citernes, etc., qui doivent être préservées et restaurées sans qu’aucun élément ne vienne altérer l’architecture d’origine. Je pense que tout projet concernant Ilbarritz devrait comporter un volet culturel exceptionnel autour de la musique, peut-être également une collection artistique. Je suis prêt à m’y investir, en communiquant les archives et les plans sauvegardés.

Depuis 1911, beaucoup de projets, exclusivement mercantiles, se sont cassés la gure, de Gheusi jusqu’à tous ses successeurs (voyez l’historique en page 4, ndlr.). Le château a vécu à la n des années 80, lorsque des concerts exceptionnels (avec des so- listes du Philharmonique de Berlin, entre autres, ndlr.) y avaient été organisés, ainsi que des expositions. Car, la maison a choisi, jusqu’à présent, ses « personnes »... L’âme du baron de L’Espée veillerait-elle sur sa maison » ?

REAGIR »

Identifiez-vous

Enregistrez-vous

^ Haut de page