Vous êtes sur : Accueil › 1 000 km pour ceux morts au combat

1 000 km pour ceux morts au combat

Publié le 22/07/2013 à 10h39, dans Sport | par Matthieu Delaunay
1 000 km pour ceux morts au combat1 er RPIMA saint jacques © MD

SPORT - Lundi, deux soldats du 1er RPIMA de Bayonne se sont lancés pour 1000 kilomètres jusqu’à Saint-Jacques-de- Compostelle avec une ambition : faire honneur et rendre hommage aux soldats français morts en conflit depuis 2004. Rencontre avec deux gars qui ont l’étoffe de ceux qui marchent en souvenir des héros.

 

La citadelle grouille toujours un peu et l'on sent une ambiance concentrée mais détendue dans ses murs. Et puis les voilà. Paco, 25 ans, est une armoire à glace aux allures de Tahitien (il vient en fait des îles Marquises) et parle très peu, préférant regarder parler son compère de route, Alan, la trentaine sportive et instigateur du projet. « Cette marche, c’est une idée qui est venue alors que j’étais en mission. La graine a commencé à germer et avec le temps, je me suis demandé : pourquoi ne pas faire Saint- Jacques-de-Compostelle ? » De prime abord, ce périple devait être relativement court et répondre à des motivations et des recherches personnelles. Et puis, il y a quelques semaines, Alan décide de transfor- mer cette route en un moyen de faire avancer une cause qui lui semble noble : le devoir de mémoire pour les soldats français morts en conflit. « Si le militaire prend des risques, s’il est conscient du danger de son métier, ceux qui souffrent le plus, ce sont surtout les fa- milles. Le plus dur, ce n’est pas celles qui restent : les orphelins, les veuves... » Voilà le but du projet : récolter un maximum de fond pour le compte d’une association, Terre-fraternité, qui subvient aux besoins des familles des morts et blessés de guerre en payant les études des orphelins, les loyers, aidant au financement des familles, en proposant une aide pour les prothèses des blessés…

 

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le N°1032 de La Semaine du Pays Basque, disponible dans vos kiosques.

REAGIR »

Identifiez-vous

Enregistrez-vous

^ Haut de page